<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> Document sans titre

Mis à jour le
6/05/09

Que fait Parasit'info ?
Obtenir une immunité vis-à-vis des strongles
Collecter des infos en élevage
Identifier le risque parasitaire
Informer sur les différentes stratégies possibles
 
 
PARASIT'info est un logiciel d'aide au conseil en matière de lutte contre les parasites des bovins.
Il permet d'établir dans chaque élevage, un diagnostic personnalisé du risque parasitaire.
 
Que fait PARASIT'info ?
  Le logiciel calcule :
- les dates d'apparition des différentes larves de strongles
- la période de sensibilité des animaux tenant compte de l'acquisition de l'immunité
- la couverture des besoins en matière sèche
Ces calculs permettent d'évaluer les périodes à risque pour chaque lot d'animaux.
Par rapport à des situations épidémiologiques types, Parasit'Info propose des outils diagnostiques permettant de vérifier le risque et des schémas de prévention.
 
Ses objectifs ?
Obtenir une immunité vis-à-vis des strongles
 

L'acquisition de l'immunité protectrice nécessite un contact régulier avec les parasites pendant plusieurs mois, Ostertagia ostertagi étant le parasite nécessitant la plus longue durée de contact. L'intensité des infestations influe sur la qualité de l'imunité induite.
Dans les modèles d'infestations expérimentales, la durée nécessaire à l'installation d'une immunité protectrice contre Ostertagia est de l'ordre de 5 à 6 mois. En condition de terrain, l'immunité protectrice n'est effective qu'en cours de seconde saison de pâture, surtout si l'intensité d'infestation est élevée en début de saison.

Par prudence, la durée nécessaire à l'insatllation d'une immunité a été majorée à 8 mois dans le système expert.
De plus, le temps pendant lequel les animaux sont protégés par un traitement strongylicide est déduit de cette durée de contact "efficace" avec les parasites.

 
 
Collecter des informations en élevage
 

La collecte précise de données vise la mise en place de mesures de lutte raisonnée combinant :
• Stratégie de pâturage
Exemple :
Une conduite en rotation sur plusieurs parcelles au printemps diminue le nombre de générations de parasites pouvant se développer sur la période d'avril à juillet, par rapport à un pâturage sur une seule parcelle.

Les éléments de maîtrise du parasitisme au pâturage:
1. chargement
2. rotation
3. complémentation patûrage
4. durée de pâturage
5. pâturage hivernal


• Traitement anthelminthique
A quelle période ?
Quel mode d'administration ?
Quelle molécule ?
exemple du choix de la voie d'administration

Identifier le risque parasitaire
 

L'identification du risque repose essentiellement sur deux critères:
• Le développement parasitaire
Le développement larvaire peut être modélisé en tenant compte des données météorologiques locales.

• L'immunité acquise
Le risque de strongylose digestive chez les bovins n'existe que chez les bovins non-immumisés. L'acquisition de cette immunité nécessite un contact préalable régulier, pendant plusiers mois avec les parasites.

• Autres paramètres
Une évaluation des besoins alimentaires des bovins et leur couverture par l'herbe ingérée a été intégrée afin de signaler un éventuel risque de sur-pâturage.

Informer sur les différentes stratégies possibles
 

En fonction des différentes situations rencontrées, on peut proposer:
• Des outils de diagnostic
Les méthodes de diagnostic permettent de vérifier la présence ou l'absence de risque aux périodes annoncées

• Des stratégies de prévention
A partir du profil de risque identifié, on peut proposer différentes stratégies de prévention, touchant la modification du système de pâturage ou l'emploi de strongylicides (rémanents ou non).

revenir haut de page